Une méditation accessible à tous

La méditation  Heartfulness : une pratique accessible à tous

Le magnifique système de méditation du Sahaj Marg a récemment évolué, sous l’impulsion du nouveau Président de la Mission, Kamlesh Bhay.

Considérant le grand besoin actuel de paix, plus de calme, de sérénité, à titre individuel autant que collectif, Kamlesh Bhay propose, dans l’urgence de voir se développer ces qualités dans les esprits, un abord plus ouvert, plus facile à la méditation : Heartfulness est née. Ce beau terme peut être traduit comme « plénitude du cœur ». En aucun cas donc, il ne renie la mission première du Sahaj Marg, ou « voie naturelle », « voie simple », qui enseigne et diffuse depuis sa fondation la méditation sur le cœur.

Heartfulness permet à tout en chacun, désireux d’apprendre à méditer sur le cœur, d’en expérimenter dans sa vie les prémices, et de le faire sans intermédiaire. Une simple phase de relaxation permet d’accéder plus aisément à l’espace intérieur de notre cœur et de débuter la méditation proprement dite. Il ne s’agit pas là de transmission yogique, du pranahutti, dont nous aurons l’occasion de parler longuement dans d’autres articles à venir. Heartfulness peut d’ailleurs être expérimentée sans notion de présence divine : il ne s’agit ici que de lumière dans le cœur. Les personnes qui ne se sentent pas concernées par la question de Dieu dans leur vie ont désormais toute latitude pour aborder cette voie de méditation.

Ainsi, comme corollaire à ce qui vient d’être dit, nul n’est besoin pour le débutant de suivre obligatoirement, au préalable, une introduction à la méditation Heartfulness. Une seule séance d’initiation est cependant souhaitable, qui peut très bien d’ailleurs se faire par contact courriel ou téléphone, ou encore par une simple brochure expliquant la manière de procéder. Il existe un site tout à fait bien renseigné sur la toile internet : « heartfulness.org », où chacun peut se connecter et recevoir cet enseignement de méditation sur le cœur.

Bien évidemment, un aspirant qui souhaiterait aller plus loin, expérimenter la méditation avec une transmission yogique, peut toujours prendre contact avec un formateur de sa ville ou de sa région et bénéficier de la méthode Sahaj Marg telle qu’elle est proposée depuis des décennies.

Ainsi donc, la méditation sur le cœur est maintenant accessible au plus grand nombre et représente un très précieux outil pour instaurer en soi plus de paix, pour réguler plus facilement l’agitation de notre mental, si préoccupante en nos temps où tout se précipite.

Nous pouvons ici proposer un « scénario » de relaxation préalable à la méditation proprement dite :

« Vous êtes assis, confortablement installé dans un endroit calme et dans la position qui vous semble la plus adéquate à une profonde relaxation. Vos paupières se sont fermées et vous respirez tranquillement.

   Portez d’abord votre attention sur vos orteils. Détendez les orteils de vos deux pieds. Toute tension de vos orteils disparaît. Inspirez doucement, relâchez vos orteils. Maintenant, faites la même chose pour vos pieds et vos chevilles. Les muscles de vos pieds se détendent, vos chevilles se relâchent aussi. Inspirez doucement, relâchez vos pieds. Détendez-vous.

   Ce sont à présent vos mollets qui se relâchent agréablement. Toute tension disparaît de vos mollets comme elle a disparu de vos pieds. Vous vous sentez bien, vous respirez toujours tranquillement. Inspirez, relâchez vos mollets. Faites de même pour le reste de vos membres inférieurs : relâchez vos cuisses, vos fesses et vos hanches. Inspirez, relâchez vos membres inférieurs dans leur totalité. Respirez doucement, détendez-vous en relâchant les muscles de vos jambes. Inspirez, relâchez.

   Nous allons détendre à présent notre ventre. Inspirez, relâchez votre ventre, détendez vos muscles abdominaux, la région de votre nombril. Toute la partie inférieure de votre corps est maintenant détendue : votre ventre, votre bassin, vos cuisses, vos fesses, vos mollets, vos pieds sont détendus, tout à fait relaxés.

   Portez maintenant votre attention sur votre poitrine : relâchez doucement les muscles de votre cage thoracique en soufflant doucement. Inspirez, relâchez. Inspirez encore, puis relâchez plus profondément votre poitrine. Appréciez ce relâchement.

   Nous allons faire de même pour le dos, en commençant par le bas du dos. Votre région lombaire se détend. Vous n’avez aucun besoin de la laisser contractée. Inspirez, relâchez le bas de votre dos. Puis procédez au relâchement des muscles tout le long de la colonne vertébrale, jusqu’au cou. Inspirez doucement, relâchez profondément les muscles de votre cou. Toute tension disparaît dans votre cou, vous êtes bien, tout à fait détendu.

   Portez votre attention sur vos épaules, et faites de même. Inspirez, relâchez vos épaules, elles se détendent de plus en plus. Cette détente irradie le long de vos bras, de vos poignets, de vos mains. Les muscles de vos membres supérieurs se détendent doucement, se relâchent profondément. Vos doigts se détendent, vos mains se détendent, vos avant-bras et vos bras se relâchent aussi.

Maintenant, nous allons détendre le visage, tous les muscles de votre visage. Les lèvres, la langue, les mâchoires, les joues, les paupières se relâchent. Inspirez, relâchez tout votre visage. Les muscles de votre front se détendent aussi, votre cuir chevelu se détend.

   Vous êtes bien, tout à fait détendu maintenant. Votre esprit se détend complètement, et vous êtes prêt pour la méditation sur le cœur.

   Portez votre attention à l’intérieur de vous, dans la région du cœur. Concevez l’idée de lumière dans votre cœur, de votre cœur comme source de lumière. Cette lumière irradie dans tout votre corps.

   Restez absorbé dans cette idée un moment. »

Au terme de cette relaxation – que chacun peut faire seul et qui sera de plus en plus efficiente au fur et à mesure que notre corps et notre esprit l’intègreront -, l’aspirant pourra commencer à méditer sur le cœur. Rien n’est plus simple – et c’est peut-être cette simplicité extrême qui peut dérouter le débutant.

Il suffit de porter son attention sur l’idée de lumière dans notre cœur. Inutile de la visualiser en tant que bougie, ampoule ni même lueur, il s’agit simplement d’émettre intérieurement l’idée que cette lumière existe dans notre cœur, et de laisser se déployer en nous le processus. Des pensées ne manqueront pas de surgir, tant notre mental est peu accoutumé à « décrocher » de son activité. Dès que nous nous apercevons qu’une pensée nous entraîne dans son sillage et accapare notre esprit, il nous suffit de replacer notre attention sur cette lumière dans notre cœur. Là encore, cette gymnastique mentale sera plus facilement opérationnelle au fur et à mesure que nous en prendrons l’habitude, deviendra en quelque sorte un automatisme.

Il est souhaitable de choisir un siège et un lieu à part pour notre méditation et d’y consacrer quotidiennement le temps qu’il nous semble aisé d’y consacrer, si possible à heure fixe, par exemple au réveil. Là encore, tout est affaire personnelle : un aspirant qui peut plus facilement pratiquer sa méditation au bureau, pendant sa pose, en a tout à fait la possibilité. L’important est que, peu à peu, cette pratique s’installe dans notre vie et que nous puissions en constater les bénéfices. Au début il ne peut s’agir que d’un état de détente – et c’est déjà beaucoup ! -, puis, au fil des jours et des semaines, il sera facile de remarquer les effets plus profonds de notre méditation sur le cœur. En cas de difficultés ou de points à clarifier, chacun pourra s’adresser à un formateur de sa localité ou de sa région. Son assistance est gratuite, car Heartfulness est basée sur le bénévolat, et pourra être à même de répondre le mieux possible aux questionnements qui ne manqueront pas de se poser en début de pratique.

Nous sommes tous très reconnaissants à notre nouveau Président Kamlesh d’avoir permis cette impulsion d’ouverture de la méditation sur le cœur. Elle permettra au plus grand nombre de l’expérimenter et de la retenir pour établir en soi un plus grand sentiment de paix. A chacun d’en décider en toute liberté, car c’est pour nous-mêmes avant tout que nous méditons, même si des répercussions ne manqueront pas de se faire sentir dans notre entourage et nos rapports avec autrui.

Nous prions de tout notre cœur pour que cette noble voie éclaire de plus en plus l’existence d’hommes et de femmes et qu’elle participe ainsi à l’évolution de l’humanité.

logo-cormoran02

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s