La transmission yogique, suite et fin

Alfred, le hanneton, avait une nature délicate, était attiré depuis son plus jeune âge vers les activités calmes. Il n’était pourtant pas triste, et même se montrait souvent joueur et plein de gaité. Mais il avait un cœur pur et ressentait un besoin de partage pour tout ce qui lui arrivait. Il raconta donc en détail son «  aventure » méditative à ses amis. Irène, la fourmi curieuse, Lucie, la libellule impatiente, Joseph le circonspect criquet et Victor le capricorne aux longues antennes n’en crurent pas ce qui leur servait d’oreilles. Aucun d’eux n’avait tenté l’expérience de méditer régulièrement pendant les dernières semaines comme l’avait fait Alfred. Joseph surtout était dubitatif par nature. Il n’avait pourtant pas lu Descartes, car il ne savait pas lire. Ils décidèrent tous ensemble d’aller demander plus d’explications à Germaine.

Ils la trouvèrent fort occupée à chauffer au petit soleil de Mai ses longues pattes repliées. Joseph attaqua :

  • « Mais Germaine avons-nous au moins des preuves scientifiques de cette transmission yogique ?
  • La transmission telle qu’elle se produit dans la méditation sur le cœur est un phénomène unique. Beaucoup d’expériences ont été pratiquées avec succès sur d’autres formes de méditation dans les laboratoires des hommes. Mais très peu ont été tentées sur le système de méditation sur le cœur telle que je la pratique. Il faudrait pour cela que des chercheurs s’y attellent avec beaucoup de sérieux, sur de nombreux cas, et je dois reconnaître que cela n’a pas été entrepris jusqu’à nos jours. Il existe bien quelques publications mais elles sont trop confidentielles pour figurer encore dans les revues scientifiques de renom. Voyez-vous, mes amis, la transmission yogique est une expérience plus qu’un concept. Alfred l’a vécue, et donc l’a validée, n’en peut plus douter. Moi de même, et nombre d’autres êtres vivants… La transmission est un transfert d’Amour dans ce qu’il a de plus pur, de plus universel !…
  • Permets-moi d’en douter encore Germaine, rétorqua sournoisement Joseph le criquet. Quel amour peut-il y avoir dans ton cœur quand tu es capable de dévorer ton mâle alors même qu’il se répand en toi pour te féconder ?
  • Je te répondrai ceci Joseph : il s’agit là de ma nature, comme il en va de la nature de la lionne de chasser les gazelles. Et puis, je vais t’avouer ceci : depuis quelques temps, en fait depuis que la méditation s’est fermement installée dans ma vie, je ne dévore plus aucun mâle pendant le coït. Bien au contraire, j’attends en prière que le miracle de la procréation se réalise dans mon corps. Non, je te le promets, je n’ai plus mangé de mâle ! Et je sais aussi, par grande intuition, qu’il s’agira là d’une mutation décisive dans mon espèce : plus jamais aucun géniteur de l’ordre des Mantodea n’aura à craindre de finir ainsi ses jours. »

Le phénomène parut convaincant à la petite assemblée. Germaine fit fondre alors sur chacun son plus beau regard d’amour, leur proposa de s’installer en face d’elle et de leur donner une méditation.

Pour moi, je n’ai jamais craint d’être dévoré par mon amoureuse, et pourtant je médite chaque jour depuis de longues années. Et chaque jour porte une nouvelle promesse, une nouvelle aventure de méditation. Cette pratique m’est devenue aussi naturelle que de me nourrir, de penser ou de dormir et j’éprouve une joie immense lorsque je peux la faire découvrir à mes amis, et à tous ceux qui ne l’étaient pas encore mais qui, automatiquement, par ce lien de cœur, le deviennent.

Comme Germaine, Alfred, Victor, Irène et Joseph, ces insectes très connectés dont je vous ai raconté la stupéfiante mais véritable histoire, à vous tous de découvrir cet immense cadeau qu’est Heartfulness, la méditation sur le cœur !

logo-cormoran02

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s