Les 1000 mercis

Les 1000 Mercis 

 

Merci  : un des mots appris le plus précocement dans notre vie – «  Dis merci à la dame ! » -, une banalité parmi les banalités de la vie – « Merci, au revoir ! » -, une simple bienséance, un simple code, rien de profond, rien de bien   authentique en somme…

Et si ces cinq lettres partaient de notre cœur ? Si ces Mercis devenaient l’accord parfait de ce nous ressentons, notre hommage, notre révérence à la Nature, à l’Existence, au Tout qui est là, à la place du néant ? Si ces mille mercis étaient la plus belle expression de notre gratitude ? S’ils se faisaient l’écho du grand Oui à la vie ?

Faisons un petit tour au pays de Gratitude 

Il est facile d’accès : vous le trouverez tout près de la région de la Reconnaissance, à deux pas de la Liberté, en plein cœur des vastes prairies de l’Amour. Le climat y est doux, les paysages apaisants, riches de belles émotions.

… Alors, nous y allons ? Puisque vous avez un petit moment, suivez-moi et, d’avance, « Merci » de m’y accompagner !

Les neurosciences (Je le sais, vous allez me taxer de scientisme, mais on ne renie pas si facilement toute une éducation ).

Mais oui, il existe de nombreux Gratitudiens scientifiques au pays de Gratitude. Comme les autres habitants de ses plaines verdoyantes, ils disent souvent merci. Voyons pourquoi.

Ils se sont aperçus, après de longues études psycho-socio-médico-anthroposophiques, que pratiquer la gratitude réduit le stress. Rien de moins. A condition cependant que cette gratitude soit vécue consciemment. Deux étapes sont nécessaires, qui naissent dans les couches émotionnelles de notre psyché : premièrement, reconnaître le bien reçu, puis constater et accepter qu’il vient de l’extérieur de nous. Le bien en question peut être matériel (une aide financière, physique etc.) ou bien immatériel (un soutien moral par exemple). Le fournisseur de ce bien-qui-nous-fait-tant-de-bien est extérieur à nous : quelqu’un, plusieurs personnes, un animal, même un objet investi d’une charge affective, ou bien la vie en général.

C’est ainsi que le professeur Robert Emmons, de Californie, a mené des expériences sur des centaines d’individus ( et je suis bien certain qu’en temps que Gratitudien, il a su résister à la tentation d’exploiter la précarité de ses jeunes étudiants, prêts à tout pour subsister dans un environnement hostile ).

3 groupes : ceux qui notaient toutes les situations plus ou moins désagréables de leur journée, ceux qui notaient toutes les situations quelque soit leur couleur émotionnelle, et ceux enfin qui ne notaient que celles qui leur avaient procuré du plaisir, leur semblaient positives et pour lesquelles ils pouvaient être reconnaissants.

Grand bilan au bout de dix semaines : c’est bien sûr les personnes du troisième groupe qui se portaient le mieux, qui étaient moins stressées, plus optimistes, plus joyeuses. Ces sujets dormaient mieux que ceux des deux autres groupes, étaient plus performants, plus déterminés, globalement en meilleure santé qu’avant l’expérience.

C’est là que ces éminents Gratitudiens posèrent les fondations de leur « grande théorie du cercle vertueux de la gratitude », fierté de leur pays : plus vous êtes conscient des bienfaits dont vous êtes l’objet, plus vous témoignez de gratitude, plus vous vous rendez sympathique et plus vous recevez à votre tour des manifestations de gratitude d’autrui, plus donc votre vie est bonne.

Allons, visitons ces jours-ci ce beau pays Gratitude, et tentons de parler le doux langage des autochtones. Voyons ensuite les résultats sur nos humeurs, notre forme en général. C’est un peu comme partir en vacances dans un lumineux pays … la Lumière, on connaît, avec la méditation Heartfulness !

A suivre…

logo-cormoran02

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s