les mille mercis – fin

                                                                          Les mille mercis – fin

 

1000 mercis à vous tous, chers amis, de bien vouloir consacrer un temps précieux à me lire… que vous ne le regrettiez pas à posteriori sera ma récompense, et je vous en serai redevable. Tellement redevable que je consacrerai aussi un peu de mon temps propre à lire vos commentaires éventuels et souhaités… Mais si je les souhaite et que je suis exhaussé, je devrai encore vous dire merci : comme vous le voyez, on n’en sort pas, et c’est le principe même de la gratitude et de la cascade de réactions en chaîne qu’elle génère.

Des expériences ont été menées sur ce thème. A est gentil avec B, qui lui exprime sa gratitude et se sent en conséquence devenir gentil lui aussi. B sera enclin à être gentil avec C, qui à son tour fera preuve de gratitude pour B et rendra sans doute à D un peu de cette bienveillance. Ainsi, nous voyons que, même si A et D – ou E, F, G… – ne se connaissent pas, le comportement de D est marqué par celui de A, dont il dépend dans une certaine mesure. C’est le LIEN de la gratitude.

Mais le plus magnifique et intéressant dans cette cascade de sentiments bons – à différencier des « bons sentiments » -, c’est qu’ils nous rendent heureux.

Encore une expérience, très scientifiquement menée par des chercheurs sociologues et neurobiologistes. Dans la rue, au hasard, une personne est arrêtée et on lui offre une enveloppe. Elle l’ouvre et y trouve 20 dollars dont elle peut disposer à sa guise, pour elle ou pour d’autres. Tous les comportements sont observés : ceux qui dépensent pour eux-mêmes les 20 dollars, ceux qui les offrent à un SDF, ceux qui les gardent… En fin de journée, les participants sont interrogés : cette circonstance particulière vous a-t-elle rendu plus heureux ?… Inutile d’aller plus loin, vous avez deviné les conclusions de l’étude !

Ainsi la gratitude va de paire avec l’altruisme. Elle incite à nous focaliser sur nos émotions positives, au détriment de nos émotions négatives. Elle nous extraie du trop grand souci que nous avons de nous, je dirai même : nous en délivre !

Grâce à elle ( 1000 mercis à la gratitude ! ), nous sortons de l’âpreté de ce qui peut nous manquer, pour vivre le contentement de ce que déjà nous possédons : le contraire du consumérisme débridé qui nous est proposé.

Elle nous rend humble en nous faisant accepter l’aide d’autrui, en nous faisant accepter notre incomplétude, en nous faisant exister par le regard et l’attention de l’autre. Ainsi, un service rendu qui ne serait pas suivi de gratitude peut bien risquer de nous plonger dans un sentiment de négation de notre  être propre, comme si nous n’existions pas vraiment pour la personne qui a bénéficié de notre bienveillance… C’est résolument trop triste !

Et nous en venons à la Spiritualité

  Comme il est facile d’être plein de gratitude pour les occasions heureuses de notre vie. Mais qu’en est-il pour les épreuves qui jalonnent notre route ?

C’est là que la problématique de la gratitude prend toute sa dimension ! Et moi, si petit, je me sens quelque peu maladroit à vous restituer ce que j’ai pu trouver. Mais voici :

Un Fervent aime Dieu de tout son cœur, et sait qu’Il est à l’origine de toutes choses, qu’Il y a un Dessein, un But qui dépasse son entendement. Dès lors, ses épreuves doivent obligatoirement avoir un sens, lui permettre de s’élever, de comprendre. Les épreuves doivent nécessairement être des puits où étancher notre soif de connaissance. Parce que j’ai placé ma confiance dans ce grand Créateur d’où tout est issu, dont tout dépend. Je ne comprends pas ma souffrance, mais je l’accepte et j’en retire de la Joie. C’est l’expérience  authentique de tous les grands mystiques, rien de moins. Qu’elle nous soit accessibles à tous est un autre chapitre.

Il se trouve que Babuji, ce grand maître du Sahaj Marg à l’origine de la méditation Heartfulness nous exhorte à la gratitude dans sa cinquième maxime :

« Prenez les souffrances comme des bénédictions divines pour votre propre bien et soyez-en reconnaissants ».

… J’essaie, j’essaie… et quand j’y parviens, parfois, je suis dans la Joie !

   Enfin, chers amis, l’ultime sentiment me paraît bien être qu’il nous faut rendre grâce d’exister.

                                                    La Vie plutôt que le Néant, le Tout plutôt que le Rien.

logo-cormoran02

 

2 commentaires sur « les mille mercis – fin »

  1. Arriver à ce stade n’est pas accessible pour moi pour l’instant, et pas souhaitable car n’est ce pas la porte ouverte à « supportons l’injustice, l’intolérable puisqu’il m’est donné de le vivre. » Est ce que les intouchables en Inde doivent aussi dire merci de la vie peu enviable qu’ils doivent endurer?

    J'aime

    1. Merci Nicole pour ces commentaires bienveillants… je m’aperçois seulement maintenant que je pouvais y répondre !!
      L’injustice est LE problème principal de la gratitude. Notre devoir me semble-t-il est bien de parvenir à organiser dans notre vie les conditions optimales pour éviter l’injustice, et lorsqu’elle se manifeste dans notre vie à tâcher de  » négocier  » le mauvais passage avec le plus de réalisme et de clairvoyance possibles. les issues sont toujours présentes pour nous : elles sont soit manifestées dans le monde extérieur, soit en nous, pour mieux supporter ce que nous ne pouvons résolument pas changer par nous-mêmes et qu’il nous faut accepter. Pour les Intouchables en Inde, je n’ai pas de réponse nette à apporter, et leur existence ne fait que renforcer la gratitude que je ressens chaque jour à vivre ici et dans nos conditions. Je suppose que Dieu est l’Innocence même : il ignore le mal. Imaginons le soleil qui éclaire toute chose : il ne voit que la lumière, et ne connaît pas l’ombre. A nous de nous laisser guider par cette lumière intérieure et à la ressentir le mieux possible en disant Merci ! Belle journée ! Yves

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s