Une soirée pas comme les autres

Une soirée pas comme les autres

 

Monsieur le Rabbin Chalom Bitton a une gentille attention envers moi depuis quelques années : il m’adresse par SMS chaque semaine le programme des prières et manifestations diverses qui ont lieu à la synagogue de Toulon. Il a d’autant plus de mérite qu’il sait que je ne pratique pas précisément le rite juif, que je connais pourtant assez bien pour y avoir baigné dans ma famille et pour l’avoir quelque peu étudié par moi-même. J’y trouvais alors toujours une raison  d’émerveillement devant la beauté de la tradition juive, la signification de la moindre mitsva que tout bon juif doit observer comme le shabbat, la cacherout ou autres. Mais, peu enclin au rituel quel qu’il soit, il ne m’a jamais été possible d’observer avec la rigueur nécessaire ses préceptes.

En manière de plaisanterie, je me disais, à chaque réception de SMS de Monsieur le Rabbin, que je ferais de même un jour en le tenant informé très précisément des manifestations, méditations, conférences, séminaires etc. qui ont lieu dans notre beau mouvement Heartfulness.  Je me le disais, mais n’y croyais pas vraiment…

… Mais un beau jour, je ne sais comment, j’ai pris mon courage et demandé une entrevue à Monsieur le Rabbin. Elle me fut accordée et je me suis trouvé devant un jeune rabbin, plein de ferveur et l’esprit ouvert. Une longue discussion sur la méditation, le cœur, les pourquoi et les comment s’ensuivit. Le résultat en fut le suivant : je devrai présenter la méditation Heartfulness à la communauté juive de Toulon et des environs ! Inutile de vous  dire que je me sentis doublement élu des Dieux. Bon, j’étais bien content.

Le jour J arrive et je dois dire que l’assemblée était nombreuse : une petite centaine de personnes, curieux, amis, dubitatifs, incrédules, fervents, s’étaient déplacés en pleine semaine après 20 heures… La présence de mes amis Heartfulness me fit chaud au cœur et j’entonnai avec conviction ma conférence sur « Science et méditation, quand l’état de grâce fait ses preuves» ( voire l’article  s’y référant dans ce blog ). L’assistance était attentive, et j’eus droit à de pertinentes  questions auxquelles je tâchai de répondre.

Au total, la soirée fut fort enrichissante : Monsieur le Rabbin nous rappela les différents niveaux de compréhension des préceptes de la Thora et mon ami Maurice Aziza nous fit un trop court mais lumineux calcul sur la numérologie de la kabbale qui aboutit… au cœur ! Le Cœur fut ensuite développé par Patrick Fleury qui ouvrit à l’auditoire des perspectives plus vastes encore.

Le fait est que nous restâmes sur notre faim et notre curiosité et que j’ai pris depuis l’initiative d’inviter dans notre salle Maurice pour développer plus profondément ce qu’est la méditation dans la kabbale, invitation qu’il accepta aussitôt pour ma plus grande joie. Rendez-vous est pris pour le dimanche 3 Avril, à 10 heures à notre salle, 76 rue du docteur Perrimond, à Toulon. L’entrée est libre et ouverte à tous.

Si je fais le bilan de cette petite aventure – mais qui aura sans doute des répercussions dans nos consciences – il s’inscrit dans plusieurs perspectives :

–         Même si Heartfulness n’est pas un mouvement religieux, loin s’en faut, il peut participer au dialogue interreligieux. En effet, la méditation est présente dans toutes les obédiences religieuses, elle fait partie de l’expérience intime et, contrairement au dogme, elle est à même d’être le lien entre celles-ci. Parler de la Trinité à un Musulman, du Ramadan à un Juif ou de la cacherout à un chrétien ne recevra, dans la plus part des cas, qu’une attention polie. Parler des prises de consciences, de l’élévation de l’âme, de l’éthique morale, de l’expérience de la Lumière intérieure, tout au contraire, réunira les  pratiquants des différents rites. L’intime est le lieu du dialogue interreligieux, probablement seul garant de la paix parmi les hommes, et la méditation en est la voie royale.

–         Heartfulness n’entre en aucun cas en compétition avec une pratique religieuse : l’on peut être un fervent pratiquant et expérimenter cette Lumière dans notre cœur. Tout au contraire, l’expérience enrichira notre pratique religieuse et lui donnera accès à une dimension supplémentaire. Cette sorte de méditation peut d’ailleurs tout à fait convenir à une personne agnostique ou athée. Nul n’est besoin de croire en un Dieu quel qu’il soit pour se centrer sur notre cœur et en faire l’expérience.

–         Enfin, si nos préjugés font la part belle à nos peurs, notre ouverture d’esprit au contraire peut permettre un certain courage ; par exemple, dans mon cas, de proposer dans un milieu déjà suffisamment riche en philosophie et encré dans une pratique multiséculaire, une conférence d’un type tout à fait nouveau pour ses adeptes. La présentation de cette méditation sur le cœur fut pour la communauté juive de Toulon l’occasion d’une réflexion et d’une redécouverte d’une pratique décrite dans la kabbale ancestrale.

Voilà mes chers amis les réflexions que je pouvais partager avec vous tous, en espérant qu’elles seront pourvoyeuses d’encore plus d’ouverture, de dialogue et de compréhension… par le cœur !

 

Le 23/11/2017

Relisant aujourd’hui ce texte déjà ancien, je peux mesurer la portée de cette  » soirée pas comme les autres » : nous méditons depuis chaque semaine à la synagogue de Toulon avec un groupe d’une dizaine de personnes assez régulières et motivées. Un autre groupe analogue doit s’ouvrir à Marseille très prochainement et le Rabbin me conseille de proposer au niveau national ces séances de méditation dans les synagogues… Si vous êtes Formateur ou Formatrice Heartfulness et que vous vous sentez motivés pour l’aventure, s’il vous plaît contactez-moi !  🙂

logo-cormoran02

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s