Méditation et religions (1)

Méditation et religions

Bonjour à tous et merci d’être venus nombreux pour cette présentation des relations entre meditation et religions.

Le mot religion vient du latin “religare”, relier : il s’agit apparemment de relier l’homme à Dieu. Et nous verrons comment la méditation, sans être obligatoirement incluse à une pratique religieuse concerne également le lien avec notre moi profond, qui peut alors devenir le grand Soi.

Voilà 37 ans que je médite régulièrement et je dois dire que chaque jour me convainc davantage que la méditation est une activité tout à fait naturelle, comme de penser, de dormir ou de respirer… naturelle et salutaire par la joie intérieure qu’elle procure, par l’épanouissement de notre être intérieur, l’amélioration de nos rapports avec soi-même et  tout aussi bien avec autrui.   Activité ouverte à tous, à toutes cultures, toutes convictions athéistes ou religieuses, tous âges et ne demandant pas d’aptitude physique particulière hormis la possibilité de pouvoir s’assoir, yeux clos, un moment dans le calme.

Qu’est ce que la méditation ?

La racine du mot serait latine «  mederi = soigner ». D’autres racines ont également été évoquées :  “medium = le centre”. Je vais vous donner ma définition propre : “ Méditer, c’est s’absorber profondément dans une pensée”.

Je préfère le mot absorption à celui de concentration qui renvoie à un effort, une pression du mental. Le mot pensée reste néanmoins gênant puisque, pendant la méditation,  notre mental se calme et peut devenir tout à fait silencieux. La méditation n’en reste pas moins une activité qui mobilise notre mental pour l’orienter vers l’intérieur… toutes circonlocutions qui montrent qu’on ne peut résumer en une formule ce qu’est la méditation. Les mots trahissent toujours l’expérience vécue. Les personnes qui pratiquent la méditation vous le confieront : la méditation est une expérience agréable  et tout à fait apaisante !

Précisons d’emblée que les techniques méditatives de toutes les traditions religieuses proposent à leurs adeptes la « réalisation » de la grandeur divine, que toutes sont des formes d’intériorisation unifiante.

Il semblerait cependant que les pratiques méditatives au sein des religions monothéistes aient été l’objet d’une certaine distance, voire d’une méfiance certaine : la méditation ne pourrait être réservée qu’à une élite d’initiés, et pourrait même présenter un danger pour des pratiquants mal préparés : risque de sombrer dans l’inaction, la paresse, l’indifférence aux affaires de ce monde aggravé par le risque de détérioration de l’équilibre psychologique !

Il en a résulté que pendant longtemps la méditation est resté le terrain d’exploration des religions d’Extrême-Orient tels que le bouddhisme, l’hindouisme etc.

Cette rupture de tradition explique en grande partie l’impression que tant de nos contemporains peuvent avoir en Occident, à savoir que la méditation serait totalement absente des religions monothéistes et que celle-ci ne peut être connue qu’à la lumière des traditions extrême-orientales. Nous verrons que c’est inexact.

En effet, les grandes religions, dans leur littérature, font toutes référence à la pratique de la méditation. Ces pratiques peuvent rappeler une tradition qu’elle a trop oubliée : l’apophatisme, selon laquelle la réalité de Dieu est au-delà des mots, des images, des dogmes.

 

Différence entre Prière et Méditation

Il nous faut tout d’abord dissiper une confusion et souligner les différences entre prière et méditation, même si, dans les faits, l’aspirant peut glisser de l’une à l’autre au cours de  sa pratique. Pour autant, chacune a son utilité propre dans notre vie intérieure.  Précisons d’emblée que si le priant est en  attente de « recevoir », Le méditant est en attente de percevoir.

–       Dans la prière, le sujet priant reste distinct du Divin ou de l’Ultime. La prière est un dialogue.

–        La méditation, elle, tend vers l’union, l’identification à Dieu ou au grand Soi. Il s’agit d’un processus de « réalisation » de l’Ultime. La méditation passe par la régulation du mental, voire sa mise au silence  momentanée, condition pour la révélation de la connaissance. Car il n’y aurait pas de connaissance réelle sans méditation.

 

Ceci posé, nous pouvons entrer dans le vif du sujet et envisager les pratiques méditatives dans les quatre principales religions : islam, christianisme, bouddhisme et judaïsme. Il ne s’agira pas là d’une présentation exhaustive de toutes les techniques de méditation, mais de choisir parmi celles qui, dans chaque culte, semblent les plus parlantes ou les plus répandues. Nous pouvons d’ores et déjà dire que  ces quatre grandes traditions religieuses utilisent, selon les écoles,  à peu près les mêmes techniques ; citons la concentration sur la respiration, la visualisation, ou la répétition de mantras.

 

Islam et méditation

ramadan-2386895_1280

Il existe plusieurs approches de la méditation dans l’islam, mais c’est dans l’islam soufi que nous trouverons les pratiques les plus régulières.

Chemin de sagesse, le soufisme incarne l’ouverture, le  respect et la fraternité. Il consiste en un enseignement vivant, transmis de maître à disciple, dont l’origine remonte au prophète Muhammad et à ses compagnons.  Nous citerons la méditation avec respiration contrôlée, puis celle plus spécifique, en relation avec le Cheikh, dite Mourakaba.

La méditation avec respiration contrôlée

 Il est dit que « Préserver votre respiration de l’inconscience vous amène à la parfaite Présence, et la Présence parfaite vous amène à la Vision parfaite ».

Il s’agit là d’une technique de purification de l’être tout entier pour parvenir à la conscience de la présence d’Allah : « Inspirez par le nez, imaginez une lumière blanche qui pénètre jusqu’à l’estomac. Souffler par le nez, imaginez la noirceur du monoxyde de carbone qui symbolise toutes vos mauvaises actions que vous purgez ».

Le chercheur doit réaliser cette respiration avec adoration et servitude en parfaite conscience. Chaque respiration en conscience est vivante, connectée à la Présence Divine. Chaque respiration  inconsciente est morte, déconnectée de la Présence Divine. »

La relation avec le Cheikh : Mouraqaba

La Mouraqaba est le lien de cœur. Elle est une pratique majeure de méditation soufie. Elle est appelée aussi « exercice de vigilance ».

La méthode

La méditation se pratique à genoux, les yeux fermés, les mains posées sur les jambes, le pouce touchant l’index, la bouche fermée.

Le méditant concentre son attention sur  la visualisation du Cheikh, le maître soufi qui est apte à emmener le disciple du monde de l’illusion au monde de la Réalité.

Objectif

L’objectif est d’atteindre l’état de Ghaïba ou effacement qui correspond à l’absence du monde sensoriel. L’état suivant est l’état de Fana, ou extinction dans le vide absolu. Ces étapes sont permises par la présence du Cheikh, véritable pont entre l’Illusion et la Réalité où il réside.

Le disciple s’imagine méditer en présence du Cheikh, face à lui. Il établit un lien de cœur à cœur.

Lors de la méditation, et à force de la répéter, les qualités d’être du Maître spirituel sont transférées au disciple et assimilées par lui. L’illumination du cœur du chercheur vise à atteindre le niveau de celui de son Maître. Cet état dans le soufisme est appelé « nisbat ». Puis vient l’état de  « fana fi-Cheikh ». – ne faire qu’un avec le maître spirituel. C’est le commencement d’un autre voyage.   L’aspirant atteint  alors  un état impossible à décrire par les mots, qui appartient au monde de l’ineffable, de l’inénarrable. Comme il est dit :

« Etre une chose sans existence, un navire de cristal transparent pour qui veut, afin de remplir votre être du divin royaume d’Allah. »

En conclusion, nous pouvons dire que la méditation soufi tend vers l’anéantissement de l’égo et a pour but la fusion avec l’Ultime, déjà réalisé  à l’intérieur de la personne physique du Cheikh.

A suivre…

logo-cormoran02

2 commentaires sur « Méditation et religions (1) »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s