Ariane ou le Sens de la Vie – 1

Ariane ou le Sens de la Vie – 1

 

Au bord de la fontaine Phèdre parle en grand secret à sa sœur Ariane pendant que Minos et Pasiphaé, leurs parents, sont allés faire quelques emplettes au centre commercial  Rond-Point.

Phèdre : Alors ?

Ariane : Alors, je lui dois une reconnaissance éternelle : il a tué pour moi le Minotaure !

Phèdre : Dire que ce monstre est notre demi-frère ! On se demande vraiment comment Maman a pu engendrer un animal pareil : de loin, on dirait vraiment un taureau ! Mais Thésée comment s’est-il sorti du Labyrinthe ?

Ariane, coquine : Je suis allée faire du charme à Dédale, tu sais Dédale, l’architecte du labyrinthe… Il m’a tout expliqué et j’ai eu l’idée de donner à Thésée cette pelote de fil, en lui recommandant de bien la dérouler jusqu’au Minotaure. Une fois le travail achevé, c’est-à-dire le Minotaure anéanti, Thésée n’a eu qu’à enrouler le fil et à refaire sa pelote pour se sortir de là !

Phèdre : Sacrée maligne !… Et alors ?

Ariane, mutine : Et alors, il m’a promis de m’épouser. Il m’a dit : «J’en jure par ces périls mêmes, tu seras à moi tant que nous vivrons l’un et l’autre »  Bon, il n’est pas comique- comique Thésée, ni beau-beau, mais il est vraiment  courageux-courageux. Je dois l’attendre demain sur l’île de Naxos…

Ne vous impatientez pas,  chers lecteurs, le Cormoran ne perd pas de vue la clé de voûte de son propos : le Sens de la Vie. En fait, vous verrez comment la belle Ariane et le grand Nietzsche, vont nous aider à y voir un peu plus clair…

Voici Ariane sur sa serviette éponge, lascive, épilée, lunettes de soleil sur son petit nez si joli, qui attend Thésée. Elle attend, elle attend, se passe de la crème protectrice indice 20, puis 40, puis 50 car le soleil est haut,  il tarde… En fait il ne vient pas ! De désespoir, elle jette tous ses tubes à  l’eau et pense elle aussi s’y abîmer… Pour Ariane, la vie n’a plus de sens !

Nous reviendrons un plus tard sur ce qui s’est passé dans la tête et dans le cœur de la belle Ariane, car bien sûr nous avons une grande réflexion à mener ensemble : quel est le Sens de la Vie ???

 Allez, au travail !

 

Définissons d’abord le propos :

«  Le sens de la vie désigne l’interrogation profonde sur l’origine, la nature, la finalité de la vie ». En d’autres termes, et pour plaisanter encore : « Qui suis-je ; d’où viens-je, dans quel état j’erre ? ».

Plus sérieusement, il nous faut tout d’abord essayer de cerner le mot « sens », et vous verrez vite que ça n’est pas si simple et que cette recherche va sans doute, comme pour moi, vous entraîner sur d’aventureux mais magnifiques chemins. Le mot sens revêt, tout en même temps, trois sens, justement : la direction, la signification, la sensibilité, tous trois en relation avec les exigences du temps.

La direction 

Elle est donnée par le but à atteindre qui se situe quelque part dans le temps ou l’espace – ou les deux. Et c’est là que nous réalisons que le but seul ne suffit pas toujours à donner un sens à notre vie : par exemple, si mon but est d’avoir une belle voiture, une fois atteint, il se transmutera en autre chose, plus ambitieux, plus grand, plus beau. Nous sommes alors en proie à nos désirs et à leur corollaire implacable, la frustration,  puisqu’ils sont, par nature,  sans fin.

C’est pourquoi, il nous faut choisir, pour donner sens à notre vie, un but à la fois accessible et solide. Accessible : à quoi servirait un but dont on sait ne jamais pouvoir l’atteindre ? Solide : ou un but qui s’évanouirait une fois atteint et ne pourrait alors plus remplir sa fonction de  sens ?

C’est ainsi que le sens de notre vie ne peut se limiter au but, tant il est vrai que le but est toujours ailleurs que là où nous nous trouvons, dans l’espace et/ou le temps, donc au moment présent inaccessible, plus même : inexistant. La pensée religieuse l’a bien compris qui propose un but dans un Au-delà post mortem et recommande en toute occasion l’espoir.

La signification

La signification, c’est le signe. Et c’est là que nous vérifions que le sens ne peut se cantonner au but de notre chemin, mais est compris dans le chemin que nous empruntons. Pour faire simple : le but c’est le chemin. Et comme «  … Il n’y a pas de chemin, le chemin se fait en marchant… » (magnifique poème d’Antonio Machado), à nous d’y être attentif, et d’en détecter, chemin faisant,  les signes  et ce qu’ils veulent nous dire.

 

 La sensibilité

C’est le sentir, c’est la fonction de nos sens ( les cinq et aussi le sixième… ). Il n’y a pas de sensation sans ouverture tant à ce qui nous entoure – ce qui est à l’extérieur de nous, qui nous inclut – , qu’à ce que nous contenons – ce qui relève de notre espace intérieur.  Une vie sans l’ouverture à ce qui nous relie aux autres et à soi ne pourrait avoir de sens.

Une fois explorés ces trois domaines du but, du signe et du sentir, il est désormais évident qu’ils se rapportent tous trois au temps et qu’il n’est pas de sens sans présent, sans conscience de l’instant présent.

… Là, je vois bien que les méandres de notre réflexion nous dirigent droit vers la contemplation que nous offre la méditation. Et la belle Ariane, alors ? … Nous la retrouverons, je vous le promets !

 

 A suivre…

 

 

 

 

 

 

 

Un commentaire sur « Ariane ou le Sens de la Vie – 1 »

  1. C’est vrai mais encore faut-il ne pas rater son chemin, quand on a trop de soucis, un lourd passé, ce n’est pas simple de prendre le bon chemin … Merci pour votre texte explicite … Avec la pratique de la méditation, je me sens un peu moins vide et réalise l’importance du lien entre les personnes, qui peut sembler invisible et pourtant il est présent… Je me sens davantage dans le moment présent. Certains jours, les soucis me submergent, la tristesse m’envahit, je ne parviens pas à méditer … Merci, je partage sur facebook… Mes amitiés Claudine

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s