Notre âme et les mathématiques

 

Notre âme et les mathématiques

 

Décidément, les mathématiques, dans leur rigueur – certains diront leur sécheresse –  sont bien une fenêtre grande ouverte sur la spiritualité ! Tout autant que la littérature, la musique, la peinture, et sans doute aussi tout autant que la géologie, la physique – particulièrement celle que l’on dit quantique  -, la botanique, la biologie moléculaire, et peut-être bien tous les vastes champs des connaissances humaines.

Notre âme et l’infini

C’est la notion d’infini, si présente dès que l’on aborde les mathématiques, qui    peut nous faire comprendre comment nous, êtres finis, plus ou moins entravés dans notre corps physique, encombrés dans notre corps mental, tiraillés dans nos émotions, pouvons contenir l’infini.

Posons que  l’âme est une parcelle de Dieu, l’immuable étincelle issue de cet infini mystère. Posons que nous ne connaissons pas le nombre d’âmes, et, en bons mathématiciens, appelons ce nombre x. Nous sommes inexorablement amenés à poser l’équation :  

∞/ x

… et à trouver la réponse :

∞/ x = ∞

 Et les savants ?

Avec Galilée, nous constatons dès lors que l’assertion « le tout est plus grand que la partie » ne se vérifie pas lorsqu’on parle de quantités infinies.

Dans la pensée métaphysique de Descartes, l’homme a en lui, de manière innée, l’idée de l’Infini, qui revient à l’idée de Dieu Lui-même. Cette idée de l’Infini en l’homme ne peut être que limitée, finie, incomprise.

 

 Par la méditation, nous expérimentons l’infini

Tout se passe comme si, pour l’homme, Dieu, et donc l’âme,  ne peut relever que de l’expérience vécue, ne peut se révéler que par elle. L’action de méditer, le fait de ressentir cette Transmission yogique propre à la méditation du cœur, est expérience avant tout, et si l’on entrevoit une Vérité absolue, un Infini indéterminé, elle est peut-être bien pour nous le seul canal pour nous ouvrir à une telle Vérité. Lorsque nous méditons dans notre cœur, nous méditons dans notre âme qui s’ouvre à nous dans toute sa majesté et son mystère.

Et c’est ainsi que nous, pauvres mortels, insignifiants systèmes finis aux confins de l’Univers, de fait, contenons l’infini !

Méditer dans notre cœur, où resplendit l’âme, c’est nous connecter  à l’infini que notre corps abrite, c’est être aspiré par la Grâce de cette vastitude, c’est se dépasser, vivre notre expansion dans l’océan infini, c’est rejoindre le Tout, ne plus se questionner, s’absorber simplement dans la gratitude de l’Être.

 

 

***

 

 

 

 

 

2 commentaires sur « Notre âme et les mathématiques »

  1. Les mathématiques et toutes découvertes ont fait avancer « le monde », sont une ouverture vers le spirituel
    (mais sont utilisés aussi pour détruire, ce serait un autre sujet)…
    Je me demande pourquoi certains sont des génies comme Mozart, c’est mystérieux ! Qu’en penses-tu ?
    Notre planète est minuscule dans l’univers, nous sommes insignifiants, c’est vrai, et pourtant méditer dans notre cœur, est se connecter à l’infinie …. à l’univers tellement mystérieux…
    Ouf ! Un magnifique texte !!! Ce n’est pas simple de le commenter !
    mes amitiés.

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour Claudine, je suis tjs étonné qd un de mes petits textes concerne à ce point les lecteurs.
      Pour moi, les « génis » viennent sur terre pour remplir une mission envers eux-mêmes ( comme tt le monde ) et envers l’humanité. Leur niveau de moralité n’a pas forcément à voir avec l’ampleur de leur mission ( Mozart était-il moral, ou Dali, ou Picasso ?… ). Mais c’est là une réponse toute faite, glanée dans mes lectures et sous diverses influences. Personnellement, je ne me pose pas ce genre de questionnement et tâche de vivre le plus profondément possible cette vie-ci. Et j’encourage, tu as pu le constater, le maximum de personnes à faire de même ! Belle journée à toi et encore merci pour tes commentaires toujours sentis et sincères !

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s