Les signaux secrets – suite

Les signaux secretssuite

 

L’on peut présenter l’inconscient comme un bagage complexe d’émotions, de souvenirs, d’audaces, d’inhibitions et de fantasmes probablement mal organisé, une manière de fatras d’éléments superposés, disséminés et stockés pêle-mêle dans nos structures anatomiques. Je ne crois pas qu’il y ait pourtant un « organe de l’inconscient » comme il y a un site de la vision, du mouvement, un cerveau musicien, ou un centre du langage ou du plaisir. Des recherches dans ce domaine, pour intéressantes qu’elles puissent être, risqueraient d’être décevantes, tant la subtilité des mécanismes inconscients est grande et difficilement accessible.

Il me semble que la bonne manière d’aborder la transformation de notre inconscient participe du domaine de l’affectif, ou plus précisément de l’intime : il est nécessaire d’appréhender une part de cet inconscient comme un ami, comme l’Ami de notre existence ( mettons-lui une majuscule ! ), avec qui nous pouvons entretenir un rapport de confiance, une partie profonde de notre être, bienveillante et subtile. Dans les traditions spirituelles, il s’agirait de l’âme ou de l’ange gardien, ou du Maître intérieur : cet Ami est la partie lumineuse de notre être, bien à l’abri, partie intégrante de cet inconscient si secret. Mais peu importe le nom qu’on lui donne, il s’agit de savoir comment entrer en contact avec cet Ami !

Dans ce processus de « positivation » de notre inconscient – qui est en fait une  purification – , nous pouvons nous proposer, pour schématiser,  une double action :

  • vider le trop plein d’émotions, de souvenirs encombrants, agréables ou désagréables qui, en conditionnant les moindres de nos réactions, entravent notre liberté de juger et d’agir.
  • Remplir la place ainsi dégagée par des forces positives telles que la confiance, le respect de soi et des autres, la ferme volonté d’évoluer, d’aller à la rencontre de cette Lumière en nous. Toutes ces qualités sont celles du cœur et sont filles d’une seule : l’Amour.

Les différentes pratiques permettant ce double travail sont multiples et je peux citer les apprentissages artistiques ou même sportifs qui demandent concentration, application et volonté, et aussi, bien sûr, les diverses techniques de psychothérapie en pleine évolution en ce moment, qui, ponctuellement, peuvent avoir leur intérêt pour débloquer une situation, changer un comportement négatif.

Mais le yoga, et principalement le Raja Yoga, c’est-à-dire la méditation est pour moi la pratique la plus subtile et par voie de conséquence la plus efficace. La méditation du cœur, qui atteint les couches les plus profondes de notre être, a le pouvoir d’agir sur les deux processus évoqués de « vidage » et de « remplissage ». Pratiqués conjointement, ils amèneront sans nul doute à la purification de notre être. La condition nécessaire à cette approche pour l’individu est évidemment la ferme volonté d’évoluer, dont découleront l’ouverture au monde intérieur, l’écoute de soi et l’apprentissage de la subtilité.

A nous donc, par un processus volontaire de notre conscience, d’infléchir nos processus inconscients vers ce qui est beau, bon, et d’ouvrir le champ de nos possibles, sans préjugés ni limitation. Ceci me semble vrai dans tous les domaines, qu’ils soient matériel, professionnel ou encore affectif. Sans risquer de le limiter, tel est un des sens possibles du mot spiritualité.

 Dans ce but, la méditation du cœur nous offre un merveilleux outil : le cleaning, encore appelé régénération, d’autant plus intéressant qu’il peut être pratiqué d’emblée, même pour les personnes n’ayant jamais médité. Très simplement, voici la description du processus.

Vous vous asseyez confortablement sur un fauteuil, fermez les yeux et prenez une respiration ample et profonde afin d’induire un état de détente instantané. Puis vous sollicitez votre mental en induisant l’idée qu’une vapeur sort sur toute la surface de votre dos, par exemple à chaque expiration, mais sans forcer cette expiration. Lorsque vous êtes parvenus à sentir ou à visualiser  cette vapeur, émettez l’idée plus subtile qu’elle entraîne avec elle toutes les impressions, toutes les émotions gardées, fixées dans l’ensemble de votre système, sans les détailler, simplement en pensant qu’elles s’expurgent toutes ensemble en vapeur dans votre dos. Au bout de quelques minutes, le processus vous semblera bien amorcé et plus naturel, vous pourrez alors l’intensifier, mais sans mettre de pression du mental, toujours avec légèreté et bienveillance. Une certaine vacuité peut être alors progressivement ressentie intérieurement, il vous suffit  pour compléter ce processus de purification d’émettre l’idée que la Lumière intérieure, celle de votre Ami inconscient évoqué plus haut, se déploie à l’intérieur de vous, en lieu et place des impressions que, par un processus volontaire, vous avez permis de sortir de vous… Vous pouvez alors, si vous en avez le temps et l’envie, glisser tout doucement dans un état de méditation sur cette source de Lumière intérieure qui éclaire votre cœur.

Le cleaning peut être pratiqué chaque jour, environ 20 minutes, plutôt le soir après le travail, mais peu importe l’heure : choisissez celle qui pourra le mieux vous convenir ! Il représente un processus essentiel de la méditation Heartfulness qui sera complétée par la pratique de méditation de groupe et de méditations individuelles en présence de formateurs dont vous pourrez trouver toutes les coordonnées dans l’onglet « Où méditer ? » du site dont voici une fois de plus le lien : https://fr.heartfulness.org/

Vous aurez ainsi, tout à fait aisément et sans prédispositions ou apprentissage préalables, expérimenté les deux volets d’évacuation des émotions et de leur remplacement par l’énergie apaisante qui sommeille en vous, que nous avons coutume d’appeler Lumière car il nous faut bien la nommer même si l’idée de luminosité de doit pas forcément y être associée.

… Essayez, expérimentez, et  vous verrez !

Quoique qu’insignifiant volatile parmi les êtres vivants, les prières du Cormoran vous accompagneront pour vous faire goûter la Lumière de votre coeur…

 

Un commentaire sur « Les signaux secrets – suite »

  1. C’est formidablement bien expliqué ! il est vrai qu’il faut d’abord comme désencombrer les maux du passé, les douleurs qui meurtrissent l’inconscient, pour ma part ces douleurs resurgissent, dont l’abandon, le rejet , la tristesse et dans cet état, (ce n’est pas sans raison) je ne parviens pas à me reprendre, dominée par ces émotions, j’ai besoin d’aide … J’adore l’idée d’appréhender une part de l’inconscient comme un ami….
    Merci Yves, pour ton texte, qui me redonne un peu d’espoir ! je vais retourner sur le site ! Bise (je partage sur facebook)
    Claudine

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s